iTELE: Bolloré a gagné

  • Rédaction
iTELE: Bolloré a gagné

Après un mois de grève, iTELE a voté ce mercredi la fin du mouvement, sans pour autant obtenir ce qu'elle voulait. Comme on le prédisait, Bolloré a gagné son bras-de-fer. On vous explique en détails. 

Tout d'abord, revenons sur les dizaines de départs qui ont frappé la chaîne d'information en continu depuis le début de la grève: des 120 journalistes d'ITELE, pas moins de 35 ont démissionné, dont 25 aujourd'hui. En effet, compliqué de tenir dans cette situation incroyable. 

Que réclamaient donc iTELE ? Pour commencer, le départ de Jean Marc Morandini, mis en examen en septembre et malgré tout à l'animation d'une quotidienne. Au final, même après 31 jours de grève -  on annonce son retour prochainement (sans donner de date précise). 

Cependant, notons que la direction a fait plusieurs promesses sur l'indépendance de la rédaction, un directeur adjoint pour seconder Serge Nedjar (jusque maintenant directeur général et directeur de la réaction d'iTELE). Dans le cadre de la Loi Bloche, un chartre éthique sera rédigée dans les quatres mois.

Bolloré a tout de même majoritairement gagné son combat avec les salariés de la chaîne, secouée donc par de nombreuses démissions, ce que souhaitait l'homme d'affaire. Le canal 16 de la TNT est plus fragilisé que jamais, après la plus longue grève de l'histoire de l'audiovisuel français... 

La société des journalistes d'iTELE, digne et debout, appelle à la reprise du travail dès que le protocole d'accord sera signé

La Zapette Média © 2016 |  -  Hébergé par Overblog